Dernières chroniques

                          

09/07/2017

A fleur de peau de Saverio Tomasella


Couverture A fleur de peau 

"Flora a tout pour elle : un fils drôle et adorable, un mari brillant, des amis sincères, un jardin qu'elle aime et un beau cerisier. Pourtant, elle a l'impression que son extrême sensibilité la rend difficile à comprendre, perturbe sa confiance et la pousse parfois à se replier sur elle-même. Un soir, elle rencontre Marc, professeur de yoga... Comment l'aidera-t-il à surmonter son hypersensibilité ?"



Tout d'abord je tiens à remercier les éditions LEDUC.S pour ce partenariat ainsi que Babelio qui organise des masses critiques vraiment intéressantes.
Si j'ai choisis de lire ce roman, c'est justement parce que moi même je suis une hypersensible et que je sais que ce n'est pas toujours facile à vivre au quotidien, surtout quand on ne s'accepte pas, et parfois difficile à comprendre pour les personnes qui nous entourent. 

L'histoire en elle même est très basique, il ne se passe pas beaucoup de chose, c'est très cliché et j'avoue que j'ai trouvé ma lecture parfois longue. Elle sert uniquement de base afin de permettre une analyse de l'hypersensibilité tout en faisant le rapprochement avec la "vie réelle" d'une personne qui est ici Flora.
Je me suis parfois retrouvée dans cette femme qui se sent vite submergée par ses émotions (doute de soi,peur de décevoir, perceptions sensorielles souvent exacerbées,..) . Elle se sent différente des autres et ne s'assume pas du tout. Pour ce qui est des autres personnages, je ne les ai pas trouvé passionnants. Ils sont très caricaturés, on dirait que Flora à un mari qui n'a rien pour lui et que des défauts... Donc ce n'est pas du tout un roman à lire pour l'histoire, vous êtes prévenus. 
Je pense qu'une des premières choses à faire pour s'en sortir quand on est hypersensible est d'accepter qu'on est comme ça et que ce n'est pas un défaut. C'est ce qu'essaye de nous faire comprendre l'auteur de ce roman. Il s'y prend plutôt bien: chaque chapitre apporte un conseil, une solution aux différentes facettes de l'hypersensibilité. D'ailleurs les petits post-it en fin de chapitre, résumant l'idée principale de celui-ci, apportent un petit plus non négligeable.

"Je prends le temps d'écouter mes sensations, de revenir à moi-même"
"J'ose être moi-même" " Ma sensibilité est un don, je l'apprécie et je la développe"

Il y a aussi à la fin un petit guide pratique de l'hypersensible qui est très intéressant même si je pense que toutes les solutions ne sont pas adaptées à tout le monde. Il n'y a pas une solution miracle, il faut se trouver son truc à soi.
 
Pour en revenir à l'hypersensibilité, ce n'est pas une maladie, on a pas besoin de guérir!
Je pense qu'il y a différents niveau de sensibilité chez chacun d'entre nous et certains ressentent les émotions plus intensément que d'autres. Donc n’ayons plus peur d'être nous même devant les autres. Acceptons-nous et nous n'en vivrons que plus heureux. Car qui d'autre qu'un hypersensible peut pleurer devant un feu d'artifice, en regardant les étoiles ou le ciel,... et ressentir cette splendeur au plus profond de son être? Qui d'autre peut être émerveillé devant la beauté de tous les petits détails de la vie? 
Ressentir tout plus intensément est un don qui nous a été donné et oui ce n'est pas toujours facile parce que ce qui est négatif est aussi plus intense. On peut parfois se sentir vulnérable mais on a tous la force en nous de nous en sortir. Moi je suis certaine que c'est ainsi que l'on peut se sentir vraiment en vie! Alors vivons à fond et arrêtons de cogiter!!

Je n'ai pas eu besoin de lire ce roman pour le savoir mais pour ceux qui n'en sont pas encore là, je vous le conseille, histoire de vous lancer.  Je ne le conseillerais par contre pas à ceux qui ne sont pas hypersensibles et encore moins à ceux qui pensent qu'on exagère juste pour faire les intéressants... (Oui il y a des gens qui pensent ça)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire